Add oldiers base systÃeme in OpenBSD (obsd4a)

master
HUC Stéphane 2023-04-28 22:02:19 +02:00
parent 8583d1773b
commit 3fd00524a9
Signed by: hucste
GPG Key ID: C4ED64222D9B037F
24 changed files with 776 additions and 29 deletions

View File

@ -15,7 +15,7 @@ nécessaires**.*
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} le paquet **adb**.
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **adb**.
* Version testée : **adb-5.1.1.4**
* OS : **OpenBSD 6.x**

View File

@ -0,0 +1,86 @@
---
categories: ['Système']
date: 2020-01-19T16:30:49+02:00
description: "Gérer les modes d'énergie et d'hibernation sous OpenBSD, grâce au programme 'apm'."
draft: false
include_toc: true
show_comments: false
tags: ['système','base','apm','manpage']
title: "Apm : Programme de contrôle de la gestion de l'énergie et de l'hibernation"
translationKey: 'openbsd-apm'
---
## Configuration
- {{< inside2 l="sys/openbsd/rcctl" t="Activer le service" a="activer" >}} **apmd**.
- {{< inside2 l="sys/openbsd/rcctl" t="Paramétrer" a="parametrer" >}} le
mode d'ajustement automatique des performances : `-A`
- {{< inside2 l="sys/openbsd/rcctl" t="Démarrer le service" a="demarrer" >}} **apmd**.
----
* Pour suspendre l'ordinateur, lancez : `apm -S`.
* Pour faire hiberner l'ordinateur, lancez : `apm -Z`.
----
Pensez à modifier l'ordre d'exécution des services pour que
{{< inside2 l="sys/openbsd/consolekit" t="messagebus" a="" >}}
démarre en premier :
* {{< inside2 l="sys/openbsd/rcctl" t="Ordonner les services" a="ordonner" >}} `messagebus apmd`.
## Documentation
* {{< anchor "man 8 apm" "man-8-apm" >}}
### man 8 apm
#### Synopsis
**apm** [**-AabHLlmPSvZz**] [**-f** __sockname__] <br>
**zzz** [**-SZz**] [**-f** __sockname__] <br>
**ZZZ** [**-SZz**] [**-f** __sockname__] <br>
#### Description
**apm** communique avec le service de gestion avancée d'énergie
[apmd(8)](https://man.openbsd.org/apmd.8), faisant des requêtes du statut
actuel de l'énergie, ou permettre de mettre le système en étant d'hibernation
ou de veille.
Sans aucun drapeau, apm affiche l'état actuel de la gestion d'énergie avec
des messages détaillés.
**Pour connaître les options, lisez le [manpage apm(8)](https://man.openbsd.org/apm.8) !**
#### Fichiers
* `/var/run/apmdev` : Le socket de communication par défaut sous Unix,
avec [apmd(8)](https://man.openbsd.org/apmd.8). Le drapeau `-f` peut être
utilisé pour spécifier un autre nom de socket. Les modes de protection de
ce socket gère quels utilisateurs peut accéder aux fonctions APM.
#### Voir aussi
* apm(4), [[https://man.openbsd.org/apmd.8|apmd(8)]]
* Advanced Power Management (APM) BIOS Interface Specification (revision 1.2),
Intel Corporation and Microsoft Corporation
### Histoire
La commande **apm** est apparue dans NetBSD 1.3 ; le support OpenBSD a
été ajoutée dans OpenBSD 1.2.
----
*Traduction ci-dessus du [manpage apm(8)](https://man.openbsd.org/apm.8) !*
----
## Historique
J'ai écrit historiquement cette documentation sur le wiki de la communauté
"OpenBSD Pour Tous".
---

View File

@ -12,10 +12,11 @@ tags: ["OpenBSD", "Deluge", "Torrent", "client"]
Deluge est un client BitTorrent léger, logiciel libre et multiplate-forme.
Déluge contient les fonctionnalités communes aux clients BitTorrent
telles que chiffrement de protocole, {{< abbr DHT "Distributed Hash Table" >}}, découverte entre homologues
locaux *(LSD)*, échange entre homologues *({{< abbr PEX "Peer EXchange" >}})*, {{< abbr UPnP "Universal Plug and Play" >}}, {{< abbr "NAT-PMP" "NAT Port Mapping Protocol" >}}, prise en
charge du proxy, ressources Web, limites de vitesse globales et par
torrent.
telles que chiffrement de protocole, {{< abbr DHT "Distributed Hash Table" >}},
découverte entre homologues locaux *(LSD)*, échange entre homologues *({{< abbr PEX "Peer EXchange" >}})*,
{{< abbr UPnP "Universal Plug and Play" >}}, {{< abbr "NAT-PMP" "NAT Port Mapping Protocol" >}},
prise en charge du proxy, ressources Web, limites de vitesse globales et
par torrent.
Deluge a été conçu pour fonctionner à la fois comme une application
autonome normale et en tant que client-serveur. Dans le modèle de client
@ -25,14 +26,13 @@ permettant de se connecter à distance depuis n'importe quelle autre
plateforme.
* Site web : https://www.deluge-torrent.org
* Version utilisée : **1.3.15**
* OS : **OpenBSD 6.3**
## Installation
Depuis la version d'OpenBSD 6.3, deluge-torrent est intégré en tant que
paquet : `# pkg_add deluge` - ce qui installe toutes les dépendances
nécessaires.
paquet - ce qui installe toutes les dépendances nécessaires.
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} **deluge**.
Néanmoins, il y a quelques étapes supplémentaires à franchir !

View File

@ -23,7 +23,7 @@ installé, et que tout est à faire.
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} les paquets **gnome gnome-extras**
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} les paquets **gnome gnome-extras**
L'installation de ces paquets installent des dépendances, tels les paquets
**avahi**, **consolekit2**, **dbus**, voire **samba**, **sane-backend**

View File

@ -0,0 +1,146 @@
---
categories: ['Système']
date: 2020-08-27T05:05:36+02:00
description: "Comment aider les administrateurs systèmes, grâce à la commande 'help', sous OpenBSD"
draft: false
include_toc: true
show_comments: false
tags: ['système','base','halp','manpage']
title: "help : aide pour les nouveaux utilisateurs et administrateurs, sous OpenBSD"
translationKey: 'openbsd-help'
---
## Utilisation
`help` en ligne de commande 8-)
## Documentation
* {{< anchor "man help" "man-help" >}}
### man help
#### Description
Ce document a pour but de familiariser les nouveaux utilisateurs et administrateurs
systèmes avec OpenBSD et, si nécessaire, avec UNIX en général.
En premier, une mine d'informations est contenue dans les pages de manuel
système. Dans UNIX, la commande [man(1)](https://man.openbsd.org/man) est
utilisée pour les voir. Écrivez **man man** pour avoir les instructions
à-propos de comment l'utiliser correctement. Prêtez une attention spéciale
à l'option **-k**.
D'autres références à OpenBSD incluent la FAQ (Foire aux Questions) localisée
à **https://www.openbsd.org/faq/**, qui est plus à l'attention des administrateurs
et qui présume que le lecteur possède une certaine connaissance d'UNIX.
Il y a aussi des listes de diffusion en place où des questions sont posées
aux développeurs d'OpenBSD et à d'autres utilisateurs ;
voir **https://www.openbsd.org/mail.html**.
Les administrateurs systèmes devraient toujours lire la page de manuel
[afterboot(8)](https://man.openbsd.org/afterboot.8) qui explique une variété
de tâches qui sont typiquement assumées après le premier démarrage du système.
Durant la configuration du système, considérez en premier toutes implications
de sécurité possibles qui peuvent résulter de vos changements.
##### Le shell Unix
Après être connecté, certains messages systèmes sont typiquement affichés,
ensuite l'utilisateur est capable d'entrer des commandes à exécuter par
le programme shell. Le shell est un interpréteur en ligne de commande qui
lit les entrées utilisateur (normalement depuis un terminal) et exécute
des commandes. Différents shells sont disponibles ; OpenBSD est fourni avec
[csh(1)](https://man.openbsd.org/csh), [ksh(1)](https://man.openbsd.org/ksh),
et [sh(1)](https://man.openbsd.org/sh). Chaque shell utilisateur est indiqué
dans le dernier champ correspondant à l'entrée dans le fichier système
password (__/etc/passwd__).
##### Commandes de base Unix
**man** interface aux pages de manuel système. Concernant toutes les commandes
listées ci-dessous, écrivez **man** __command__ pour obtenir l'information
détaillée sur ce qu'elle fait et comment l'utiliser.
**pwd** imprime le chemin en cours. Les fichiers sont organisés en hiérarchie
(voir [hier(7)](https://man.openbsd.org/hier.7) appelée arborescence.
Cette commande indiquera dans quel répertoire vous êtes actuellement localisé.
**cd** change le chemin de travail. Utilisez cette commande pour naviguer
au-travers de la hiérarchie fichier. Par exemple, écrivez **cd /** pour
changer de répertoire de travail vers root.
**ls** liste le contenu du répertoire. Écrivez **ls -l** pour une liste
détaillée.
**cat** bien qu'il est plusieurs utilisations possibles,
**cat** __filename__ affichera le contenu d'un fichier texte à l'écran.
**vi** édite les fichiers textes. Par exemple, **vi** __filename__.
Voir aussi [mg(1)](https://man.openbsd.org/mg).
**mkdir** crée un répertoire. Par exemple, **mkdir** __dirname__.
**rmdir** supprime un répertoire.
**rm** supprime des fichiers. Les fichiers sont généralement supprimés
par leurs propriétaires. Voir la commande [chmod(1)](https://man.openbsd.org/chmod)
pour avoir les informations sur les permissions de fichier.
**chmod** change les modes de fichier, incluant les permissions.
L'utilisation n'est pas immédiatement évidente ; veuillez lire sa page
de manuel avec attention, à-propos des permissions de fichiers, spécifiquement
sur les fichiers systèmes, qui sont vitaux pour maintenir la sécurité et
l'intégrité.
**cp** copie des fichiers.
**mv** déplace et renomme des fichiers.
**ps** liste les processus actifs. La plupart des systèmes basés sur UNIX,
incluant OpenBSD, sont multi-tâches, ce qui signifie que beaucoup de programment
partagent les ressources systèmes en même temps. Un usage commun est **ps -auxw**,
qui affichera les informations à-propos de tous les processus actifs.
**kill** tue les processus. Utilisé la plupart du temps pour arrêter des
programmes ne s'exécutant pas normalement, mais aussi pour signaler des
programmes demandant certaines opérations (e.g., relire leur configuration).
**date** affiche la date et l'heure système actuelle.
**mail** accède à la boite mail.
**exit** se déconnecte du système.
Quand une commande est entrée, il est vérifié en premier si elle est interne
au shell. Si ce n'est pas le cas, le shell parcours tout répertoire contenu
dans la variable d'environnement PATH (voir [environ(7)](https://man.openbsd.org/environ.7)).
Si la commande n'est pas trouvée, un message d'erreur est affiché.
Autrement, le shell exécute la commande, passant les arguments spécifiés
dans la ligne de commande.
Les commandes internes au shell n'ont pas leur propre page de manuel, il
est ainsi nécessaire de lire la page de manuel du shell utilisateur.
Des outils tels que [which(1)](https://man.openbsd.org/which) et "whence",
une commande interne à [ksh(1)](https://man.openbsd.org/ksh), peuvent être
utilisés pour voir les commandes en cours d'exécution.
#### Voir aussi
* [csh(1)](https://man.openbsd.org/csh), [ksh(1)](https://man.openbsd.org/ksh), [man(1)](https://man.openbsd.org/man), [whatis(1)](https://man.openbsd.org/whatis), [whereis(1)](https://man.openbsd.org/whereis), [which(1)](https://man.openbsd.org/which), [afterboot(8)](https://man.openbsd.org/afterboot.8)
#### Histoire
Cette page de manuel a été écrite par Aaron Campbell <aaron@openbsd.org> et est apparue la première fois dans OpenBSD 2.6.
---
## Historique
J'ai écrit historiquement cette documentation sur le wiki de la communauté
"OpenBSD Pour Tous".
---

View File

@ -0,0 +1,51 @@
---
categories: ['Système']
date: 2020-01-19T16:30:27+02:00
description: ""
draft: false
include_toc: true
show_comments: false
tags: ['système','base','installurl','manpage']
title: "installurl : localisation du serveur miroir OpenBSD"
translationKey: 'openbsd-installurl'
---
## Documentation
* {{< anchor "man 5 installurl" "man-5-installurl" >}}
### man 5 installurl
#### Description
Le fichier `/etc/installurl` contient une simple ligne spécifiant un serveur
miroir d'OpenBSD, tel que :
`https://ftp.openbsd.org/pub/OpenBSD`
Il est créé par le script d'installation durant les phases d'installation
et de mises à niveau par le biais d'HTTP.
Les lignes vides et les lignes commençant par le symbole '#' dans le fichier
sont ignorées.
#### Fichiers
* `/etc/installurl`
#### Voir aussi
* [pkg_add(1)](https://man.openbsd.org/pkg_add.1), [syspatch(8)](https://man.openbsd.org/syspatch.8), [sysupgrade(8)](https://man.openbsd.org/sysupgrade.8)
---
*Traduction du manpage [installurl(5)](https://man.openbsd.org/installurl.5) !*
---
## Historique
J'ai écrit historiquement cette documentation sur le wiki de la communauté
"OpenBSD Pour Tous".
---

View File

@ -25,7 +25,7 @@ fonctionner sans soucis, voire un autre logiciel DLNA.
## Installation
Un coup de `pkg_add minidlna` suffit !
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **minidlna**.
Un utilisateur `_minidlna` sans droit système est créé !

View File

@ -31,7 +31,7 @@ Creative VOC, SID, wavpack.
## Installation
**{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} **moc**** !
**{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} **moc**** !
## Utilisation

View File

@ -39,7 +39,7 @@ communauté **obsd4a** !
#### Par les paquets
Un coup de `pkg_add nextcloud` suffit !
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **nextcloud**.
#### Par l'archive officielle
@ -69,16 +69,17 @@ Nous pouvons donc l'utiliser :
#### PHP
Il est nécessaire d'installer les paquets PHP, tel que : <br>
`# pkg_add php-bz2 php-curl php-gd php-pdo_sqlite php-intl php-zip pecl72-redis redis libmcrypt oniguruma icu4c-wwwdata`
Il est nécessaire d'{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="installer" a="installer" >}}
les paquets PHP suivants, tels que :
**php-bz2 php-curl php-gd php-pdo_sqlite php-intl php-zip pecl72-redis redis libmcrypt oniguruma icu4c-wwwdata**
{{< note info >}}Il est possible d'installer PHP 7.3 ; faites attention à la version du paquet `pecl7*-redis` !{{< /note >}}
##### Bibliothèque sodium
Certaines options de Nextcloud nécessitent la gestion de bibliothèque
cryptographique ; il nous faut installer la libsodium : <br>
`# pkg_add libsodium`
cryptographique ; il nous faut
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="installer" a="installer" >}} la **libsodium**
{{< note info >}}Pour PHP 7.x, il est nécessaire de rajouter la bibliothèque `pecl7*-libsodium` *(où 7\* est à remplacer par le numéro de version de PHP-7)* - qui n'existe plus dès PHP 7.3, car ce dernier gére correctement la libsodium.{{< /note >}}
@ -93,13 +94,14 @@ Puis, redémarrer le service PHP-FPM.
### Gestion du service PHP
Activer/redémarrer le service PHP-FPM `php73_fpm` !
{{< inside2 l="sys/openbsd/rcctl" t="Activer le service" a="activer" >}}
le service PHP-FPM **php73_fpm** !
#### Bases de données
Par défaut, Nextcloud fonctionne avec sqlite ; veillez à ce que le
package nécessaire soit installé : <br>
`# pkg_add sqlite3 php-pdo_sqlite php-pdo_odbc`
package nécessaire soit {{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="installé" a="installer" >}} : <br>
**sqlite3 php-pdo_sqlite php-pdo_odbc**
Néanmoins Nextcloud fonctionne aussi avec les bases de données
MySQL/MariaDB, PostgreSQL… à vous de choisir et d'installer les

View File

@ -20,7 +20,7 @@ pour le gérer sous OpenBSD.
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} **nut**
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} **nut**
## Configuration

View File

@ -15,8 +15,16 @@ translationKey: 'openbsd-pkg'
OpenBSD fournit des outils bien pratiques pour gérer l'installation, la
mise à jour, la suppression des paquets officiels :
### Installer
* [pkg_add(1)](https://man.openbsd.org/pkg_add) : ajouter et mettre-à-jour un logiciel
### Supprimer
* [pkg_delete(1)](https://man.openbsd.org/pkg_delete.1) : enlever un logiciel
### Autres
* [pkg_info(1)](https://man.openbsd.org/pkg_info.1|) : obtenir les informations relatives au logiciel désiré
* [pkg_check(8)](https://man.openbsd.org/pkg_check.8) : vérifier l'installation d'un logiciel

View File

@ -0,0 +1,190 @@
---
categories: ['Système']
date: 2020-01-19T16:30:51+02:00
description: "Contrôler les services sous OpenBSD grâce à l'outil de gestion 'rcctl'."
draft: false
include_toc: true
show_comments: false
tags: ['système','base','rcctl','manpage']
title: "rcctl : configurer et contrôler les services sous OpenBSD"
translationKey: 'openbsd-rcctl'
---
## Utilisation
Pour rappel, voici les usages les plus courants :
### Activer
* `rcctl enable service`
### Désactiver
* `rcctl disable service`
### Démarrer
* `rcctl start service`
### Redémarrer/recharger
* `rcctl restart service`
* `rcctl reload service`
### Arrêter
* `rcctl stop service`
### Paramétrer
Pour configurer un service avec certains drapeaux au démarrage de celui-ci :
* `rcctl set service flags nom_drapeau valeur_drapeau…`
Il peut y avoir sans soucis plusieurs drapeaux et leurs valeurs se suivant,
sans soucis.
Pour connaître les noms des drapeaux d'un service, il est impératif de
lire le manpage correspondant.
### Ordonner
Certains services doivent démarrés avant d'autres, il faut donc les spécifier
les uns devant les autres :
* `rcctl order service1 service2 service…`
---
## Documentation
* {{< anchor "man 8 rcctl" "man-8-rcctl" >}}
### man 8 rcctl
#### Synopsis
* **rcctl** **get**|**getdef**|**set** __service__ | __daemon__ [__variable__ [__arguments__]]
* **rcctl** [**-df**] __action daemon__ __…__
* **rcctl** **disable**|**enable**|**order** [__daemon__ __…__]
* **rcctl** **ls** __lsarg__
#### Description
L'utilitaire **rcctl** peut activer ou désactiver un __service__ du système
de base ou un __démon__ d'un paquet dans [rc.conf.local(8)](http://man.openbsd.org/rc.conf.local.8)
ou afficher sa configuration et son statut. Pour un __démon__, il peut
aussi changer les arguments de ligne de commande, l'utilisateur avec
lequel l'exécuter, le délai "timeout" d'action de [rc.d(8)](http://man.openbsd.org/rc.d.8)
ou appeler son script de contrôle du démon [rc.d(8)](http://man.openbsd.org/rc.d.8).
Les commandes suivantes sont disponibles
*(__variable__ peut être de type **class**, **flags**, **status**, **timeout** ou **user**)* :
* [**-df**] action daemon __…__ : exécute les scripts du __démon__
[rc.d(8)](http://man.openbsd.org/rc.d.8) avec l'argument __action__,
passant par dessus les options spécifiées, s'il y en a.
* **disable** __service__ __…__ | __daemon__ __…__ : alias de **set** __service__|__daemon__ **status off**.
* **enable** __service__ __…__ | __daemon__ __…__ : alias de **set** __service__|__daemon__ **status on**.
* **get** __service__ | __daemon__ [__variable__] : affiche la valeur
du __service__ ou __démon__. Si __variable__ est vide, affiche toutes
les variables et valeurs du __service__ ou du __démon__ dans un format
compatible avec [rc.conf(8)](http://man.openbsd.org/rc.conf.8). <br>
Lorsque __daemon__ est paramétré sur "al", __variable__ ne doit pas
être configurée et **rcctl** affichera toutes les variables des
services et démons.
* **getdef** __service__ | __daemon__ [__variable__] : tout comme get
mais retourne les valeurs par défaut.
* **ls** __lsarg__ : affiche une liste de services et démons correspondant
à __lsarg__, qui peut être un des suivants :
* **all** : tous les services et démons
* **failed** : les démons activés mais arrêtés
* **off** : les services et démons désactivés
* **on** : les services et démons activés
* **started** : les démons fonctionnant
* **stopped** : les démons stoppés
* **order** [__daemon__ __…__] : place les démons du paquet spécifiés
au commencement de __pkg_scripts__. Ils doivent être toujours activés. <br>
Si aucun démon n'est spécifié, affiche l'ordre actuel. <br>
La commande **order** est seulement nécessaire après l'activation
d'un démon qui a besoin d'être exécuté avant un ou plusieurs démons
déjà actifs. Spécifiez le nouveau démon précédé de tout ceux qui doivent
être exécutés avant lui, mais pas de ceux qui en dépendent.
* **set** __service__ | __daemon variable__ [__arguments__] : Pour un
démon, configure la variable du démon avec les arguments spécifiés.
Si __variable__ est déjà paramétrée, la variable du démon est reconfigurée
par les arguments fournis en option ou sa valeur par défaut. <br>
Le **status** __variable__ doit être fourni avec un argument **on**
ou **off**. Il est utilisé pour activer ou désactiver un __service__
ou __démon__ dans [rc.conf.local(8)](http://man.openbsd.org/rc.conf.local.8).
Quand un démon désactivé d'un paquet est activé, il est ajouté à la
fin de __pkg_scripts__. Quand un démon d'un paquet est désactivé, il
est supprimé de __pkg_scripts__ et ses variables sont supprimées,
s'il y en a.
#### Statut de sortie
**rcctl** __action__ retourne un statut de sortie du script du démon
[rc.d(8)](http://man.openbsd.org/rc.d.8). <br>
**rcctl get** __daemon__ | __service__ [**status**] termine avec 0 si le
démon ou service est activé et avec 1 s'il ne l'est pas. <br>
**rcctl getdef** __daemon__ | __service__ [__status__] termine avec 0 si
le démon ou service est activé par défaut et 1 s'il ne l'est pas. <br>
**rcctl ls failed** termine avec 1 si un démon activé ne fonctionne pas.
Autrement, l'utilitaire **rcctl** termine avec 0 en cas de succès, et
supérieur à 0 si une erreur arrive (2 indique un démon ou service non existant).
#### Exemples
Active et paramètre les drapeaux d'[apmd(8)](http://man.openbsd.org/apmd.8) :
```sh
# rcctl set apmd status on
# rcctl set apmd flags -A
# rcctl get apmd
apmd_class=daemon
apmd_flags=-A
apmd_rtable=0
apmd_timeout=30
apmd_user=root
# echo $?
0
```
La manière recommandée pour exécuter une seconde copie d'un démon en particulier
pour un but différent est de créer un lien symbolique vers son script de
contrôle [rc.d(8)](http://man.openbsd.org/rc.d.8) :
```sh
# ln -s /etc/rc.d/snmpd /etc/rc.d/snmpd6
# rcctl set snmpd6 status on
# rcctl set snmpd6 flags -D addr=2001:db8::1234
# rcctl start snmpd6
```
#### Voir aussi
* [rc.conf.local(8)](http://man.openbsd.org/rc.conf.local.8), [rc.d(8)](http://man.openbsd.org/rc.d.8)
#### Histoire
**rcctl** est apparu la première fois dans OpenBSD 5.7.
#### Auteurs
**rcctl** a été écrit par Antoine Jacoutot <ajacoutot@openbsd.org>.
---
*Traduction du manpage [rcctl(8)](http://man.openbsd.org/man8/rcctl.8) !*
---
## Historique
J'ai écrit historiquement cette documentation sur le wiki de la communauté
"OpenBSD Pour Tous".
---

View File

@ -35,7 +35,7 @@ Voici les valeurs par défaut de température : **Jour: 5500K, Nuit: 3700K**
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} le paquet **redshift** .
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **redshift** .
## Synopsis

View File

@ -23,7 +23,7 @@ ainsi que de contrôleur de domaine compatible avec Active Directory.
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} **samba** !
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **samba** !
### Modification système

View File

@ -17,7 +17,7 @@ disponible en tant que paquet.
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} le paquet **smarmontools**.
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **smarmontools**.
## Configuration

View File

@ -25,7 +25,7 @@ de surveillance, géré avec le parefeu, efficace et fonctionnel !*
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} le paquet **sshlockout**.
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **sshlockout**.
## Configuration

View File

@ -0,0 +1,78 @@
---
categories: ['Système']
date: 2020-01-19T16:30:57+02:00
description: "Gérer correctement les correctifs sous OpenBSD, grâce à l'outil 'syspatch'."
draft: false
include_toc: true
show_comments: false
tags: ['système','base','manpage','syspatch']
title: "Syspatch : gérer les correctifs binaires du système de base sous OpenBSD"
translationKey: 'openbsd-syspatch'
---
## Documentation
* {{< anchor "man 8 syspatch" "man-8-syspatch" >}}
### man 8 syspatch
#### Synopsis
**syspatch** [**-c** | **-l** | **-R** | **-r**]
#### Description
**Syspatch** est un outil pour récupérer, vérifier et installer, voire
revenir à une précédente version, des correctifs de binaire d'OpenBSD.
Lorsqu'il est exécuté sans aucune option, syspatch appliquera tous les
correctifs non installés, créant une archive pour revenir en arrière,
contenant les fichiers qui vont être remplacés, puis extrait et installe
tous les fichiers contenus dans l'archive pour syspatch. Les correctifs
sont cumulatifs et en tant que tel, il n'est pas possible de les installer
un par un.
Les options sont les suivantes :
* **`-c`** : liste les correctifs disponibles ; convient pour [cron(8)](https://man.openbsd.org/cron.8).
* **`-l`** : liste les correctifs appliqués
* **`-R`** : enlever tous les correctifs
* **`-r`** : enlever les correctifs récemment installés
#### Fichiers
* `/etc/installurl` : URL du miroir d'OpenBSD pour récupérer les correctifs.
* `/var/syspatch/*` : répertoires contenant les archives de reversion
et originales, signées avec [diff(1)](https://man.openbsd.org/diff)
et les correctifs installés.
#### Voir aussi
* [signify(1)](https://man.openbsd.org/signify), [installurl(5)](https://man.openbsd.org/installurl.5), [release(8)](https://man.openbsd.org/release.8)
#### Histoire
**syspatch** est apparu la première fois dans OpenBSD 6.1
#### Auteurs
**syspatch** a été écrit par Antoine Jacoutot <ajacoutot@openbsd.org>.
#### Mise en garde
**syspatch** est conçu pour travailler seulement sur les versions d'un
OpenBSD officiel.
----
*Traduction du manpage [syspatch(8)](https://man.openbsd.org/syspatch) !*
----
## Historique
J'ai écrit historiquement cette documentation sur le wiki de la communauté
"OpenBSD Pour Tous".
---

View File

@ -0,0 +1,102 @@
---
categories: ['Système']
date: 2020-01-19T16:30:10+02:00
description: "Statut système avec l'outil 'systat' sous OpenBSD"
draft: false
include_toc: true
show_comments: false
tags: ['système','base','systat','manpage']
title: "Systat : Voir la charge de la machine"
translationKey: 'openbsd-systat'
---
## Utilisation
Quelques exemples :
⇒ charge réseau :
`systat ifstat`
⇒ charge système :
`systat vm`
{{< img a="Charge système avec systat vm" s="openbsd/systatvm" w="200" >}}
⇒ pour les températures :
`systat sensors`
{{< img a="Vérification des températures avec systat sensors" s="openbsd/systatsensors" w="200" >}}
----
## Documentation
* {{< anchor "man systat" "man-systat" >}}
### man systat
#### Synopsis
**systat** [**-aBbiNn**] [**-d** count] [**-s** delay] [**-w** width] [view] [delay]
#### Description
**systat** affiche nombre de statistiques systèmes, en fonction de l'écran,
en utilisant la bibliothèque [curses(3)](https://man.openbsd.org/curses).
Durant le fonctionnement de **systat**, l'écran est divisé en plusieurs zones.
La première ligne en haut affiche le nombre actuel d'utilisateurs, la
charge moyenne des trois systèmes (réel, virtuel, et mémoire) durant
l'intervalle de la première minute, des 5 et 15 dernières minutes, et
l'horloge système.
La ligne en bas de l'écran est réservé aux entrées utilisateurs, et
messages d'erreurs.
L'information affichée dans le reste de l'écran comprend une vue de
l'activité système, et est l'interface principale pour afficher les
différentes statistiques du système. La vue `vmstat` est celle par défaut.
Certaines informations peuvent ne pas être affichées si la taille de
l'écran est insuffisante pour les afficher. Par exemple, sur une machine
avec 10 disques, la barre graphique d'iostat affichera seulement 3
disques sur un terminal de 24 lignes.
**Pour connaître les options, lisez le [manpage](https://man.openbsd.org/systat) !**
#### Fichiers
* `/etc/hosts` : les noms de l'hôte.
* `/etc/pf.conf` : la configuration de [pf(4)](https://man.openbsd.org/pf.4).
* `/etc/services` : les noms des ports.
#### Voir aussi
[fstat(1)](https://man.openbsd.org/fstat.1), [kill(1)](https://man.openbsd.org/kill.1), [netstat(1)](https://man.openbsd.org/netstat.1), [nfsstat(1)](https://man.openbsd.org/nfsstat.1), [ps(1)](https://man.openbsd.org/ps.1), [top(1)](https://man.openbsd.org/top.1), [iostat(8)](https://man.openbsd.org/iostat.8), [pfctl(8)](https://man.openbsd.org/pfctl.8), [pstat(8)](https://man.openbsd.org/pstat.8), [renice(8)](https://man.openbsd.org/renice.8), [sysctl(8)](https://man.openbsd.org/sysctl.8), [vmstat(8)](https://man.openbsd.org/vmstat.8)
#### Histoire
Le programme **systat** est apparu la première fois dans 4.3BSD.
#### Bogues
Certains affichages présument d'un minimum de 80 caractères par ligne.
L'affichage `vmstat` a ce problème (il a été ajouté en tant qu'affichage
séparé, plutôt qu'en tant que nouveau programme).
---
*Traduction du manpage [systat(1)](https://man.openbsd.org/systat.1) !*
---
## Historique
J'ai écrit historiquement cette documentation sur le wiki de la communauté
"OpenBSD Pour Tous".
---

View File

@ -0,0 +1,85 @@
---
categories: ['Système']
date: 2020-01-19T16:30:29+02:00
description: "Upgrader de version sous OpenBSD, grâce à l'outil 'sysupgrade'."
draft: false
include_toc: true
show_comments: false
tags: ['système','base','sysupgrade','manpage']
title: "Sysupgrade : mettre à niveau le système de base vers une nouvelle version ou un nouvel instantané, sous OpenBSD"
translationKey: 'openbsd-sysupgrade'
---
## Documentation
* {{< anchor "man 8 sysupgrade" "man-8-sysupgrade" >}}
### man 8 sysupgrade
#### Synopsis
**sysupgrade** [**-fkn**] [**-r** | **-s**] [__installurl__]
#### Description
**sysupgrade** est un utilitaire pour mettre à niveau OpenBSD vers la
nouvelle version *(release)* ou un nouvel instantané *(snapshot)* si disponible.
**sysupgrade** télécharge les fichiers nécessaires vers __/home/_sysupgrade__,
les vérifie avec [signify(1)](http://man.openbsd.org/signify), et copie
bsd.rd vers __/bsd.upgrade__.
**sysupgrade** redémarre par défaut le système. Le chargeur de démarrage
choisira automatiquement __/bsd.upgrade__, déclenchant une mise à niveau
en une seule fois utilisant les fichiers déposés dans __/home/_sysupgrade__.
Les options sont les suivantes :
* **-f** : force une mise à niveau déjà appliquée. Par défaut, elle met
à niveau seulement le dernier instantané s'il est disponible. Cette
option n'a pas d'effet sur une nouvelle version.
* **-k** : Garde les fichiers dans __/home/_sysupgrade__. Par défaut,
ils seront supprimés après la mise à niveau.
* **-n** : Récupère et vérifie les fichiers et crée le fichier __/bsd.upgrade__
mais ne redémarre pas.
* **-r** : Mise à niveau vers la nouvelle version. Si le système fonctionne
actuellement sur une release, elle est active par défaut.
* **-s** : Mise à niveau vers un instantané. Si le système fonctionne
actuellement sur un instantané, elle est active par défaut.
#### Fichiers
* __/auto_upgrade.conf__ : fichier de réponse pour le noyau ramdisk.
* __/bsd.upgrade__ : le noyau qui déclenche la mise à niveau sans surveillance.
* __/etc/installurl__ : URL du miroir d'OpenBSD pour récupérer la mise à niveau.
* __/home/_sysupgrade__ : répertoire où la mise à niveau est téléchargée
#### Voir aussi
* [signify(1)](https://man.openbsd.org/signify), [installurl(5)](https://man.openbsd.org/installurl.5), [autoinstall(8)](http://man.openbsd.org/autoinstall.8), [release(8)](https://man.openbsd.org/release.8)
#### Histoire
**sysupgrade** est apparu la première fois dans OpenBSD 6.6
---
*Traduction du manpage [sysupgrade(8)](http://man.openbsd.org/sysupgrade) !*
---
### Informations supplémentaires
À-partir d'OpenBSD 6.7, `sysupgrade` invoque l'outil
[fw_update(1)](https://man.openbsd.org/fw_update). *(cf : [6.7](https://www.openbsd.org/67.html))* :
<blockquote>Added an opportunistic run of fw_update(1) to sysupgrade(8) before rebooting to run the upgrade. </blockquote>
---
## Historique
J'ai écrit historiquement cette documentation sur le wiki de la communauté
"OpenBSD Pour Tous".
---

View File

@ -18,7 +18,7 @@ passerelles.
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} le paquet **turnserver** !
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} le paquet **turnserver** !
Un utilisateur `_turnserver` sans droit système est créé !

View File

@ -32,8 +32,7 @@ OpenBSD : <del>6.9</del> → 7.3
## Installation
Puisque V'Ger est disponible dans les ports,
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="installez" a="explications" >}}
le paquet **vger**.
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="installez" a="installer" >}} le paquet **vger**.
---

View File

@ -24,7 +24,7 @@ installé, et que tout est à faire.
## Installation
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="explications" >}} les paquets **xfce xfce-extras**.
{{< inside2 l="sys/openbsd/pkg" t="Installez" a="installer" >}} les paquets **xfce xfce-extras**.
L'installation de ces paquets installent des dépendances, tel le paquet **dbus**.

Binary file not shown.

After

Width:  |  Height:  |  Size: 7.5 KiB

Binary file not shown.

After

Width:  |  Height:  |  Size: 30 KiB